[Game of thrones] l’Empire des femmes contre-attaque

Written by Charlotte Philippe. Posted in Game of Thrones, Séries de A à Z, Voix libre

Tagged: , , , , , ,

logogameofthrones

Published on avril 27, 2013 with Un commentaire

Comme beaucoup j’adore Game of thrones ! Cependant, à la fin de la saison 2 j’étais restée un peu sur ma faim. Je me demandais si le série ne prenait pas la tournure d’un programme « pour mecs » tant les personnages féminins étaient secondaires et faiblards. Mères, épouses, esclaves, sorcière, prostituées voilà ce qu’on avait jusqu’ici. Même si les personnages ne manquent pas de caractère on ne pouvait pas dire qu’ils changeaient le cours de l’histoire.

Heureusement, la saison 3 a changé la donne et offre finalement un ton plus réaliste à la série Fantasy.

La saison 3 de Game of thrones entend bien donner aux femmes la place qu’elles méritent. Si vous n’avez pas vu les 4 premiers épisodes, nous vous recommandons de ne pas lire la suite.

Game of thrones pratique l’emphase avec génie et sait nous offrir des apothéoses grandioses. La fin de l’épisode 4 est un exemple du genre. Daenerys Targaryen (Emily Clarke) y fait son ultime métamorphose et embrasse son statut de leader/reine potentielle. D’abord sœur exploitée par un frère sans scrupules prêt à tout pour monter sur le trône de fer, elle est offerte en pâture à un chef de guerriers, Khal Drogo. Elle apprend à manier l’arme de la séduction auprès de son sauvage de mari. Il est intéressant de remarquer que Daenerys est une femme de cœur. Elle apprend à aimer son mari qui le lui rend au centuple. Elle affronte la mort de ce dernier, celle de son enfant et les trahisons. Elle ne renonce jamais mais son caractère se forge et se durcit.

D’apparence chétive, elle a en réalité un caractère de feu tout comme ses dragons. Elle prend de court ses conseillers lorsqu’elle obtient non seulement son armée de 8000 soldats et vengeance des affronts et de l’inhumanité de celui qui lui vend ses troupes contre l’un de ses dragons. Bien malin qui pensait que l’on pouvait apprivoiser un dragon comme un petit chien. La ville est réduite en cendres et Daenerys libère ses esclaves qui décident de la suivre. Le leader est né !

Brienne de Tarth (Gwendoline Christie) est un personnage féminin qui prend également beaucoup d’importance dans cette saison. Non dotée des atouts reconnus comme « féminins », elle choisit de devenir soldat et d’embrasser l’armure. Elle est constamment raillée sur son apparence physique notamment par Jaime Lannister qu’elle est chargée d’amener à King’s Landing afin de l’échanger contre les filles Stark. Elle a prêté serment à Lady Stark. Femme d’honneur loyale, elle pourrait faire pâlir la plupart de ses compères masculins par sa noblesse et sa force de caractère. Elle ne s’y trompe pas d’ailleurs lorsqu’elle remet Jaime Lannister à sa place. Il vient de se faire couper la main et souhaite mourir. Comme il se plaint, elle le traite de « femmelette ». « Tu viens d’avoir pour la première fois un petit aperçu de la réalité et tu laisses déjà tomber ».

Les Tyrell sont intéressantes également. Margaery est ambitieuse, elle brigue le trône de fer. Elle compte s’en emparer en épousant Joffrey. Son arme de destruction massive : la séduction et la manipulation. Cersei, la mère de Joffrey l’a d’ailleurs bien compris, elle s’en inquiète en voyant s’envoler le pouvoir qu’elle croyait avoir sur sa progéniture. Une fois Joffrey transformé en marionnette, Margaery devient la reine effective du royaume. Sa grand-mère (on a le plaisir de retrouver Dianna Rigg de The avengers) est également passée maître dans l’art de gouverner dans l’ombre. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si Lord Varys vient la consulter au sujet des projets de Littlefinger concernant Sansa Stark. Ils contrôlent en sous-mains le trône de fer. Margaery manque cependant de la grandeur de caractère que l’on apprécie chez Daenerys et Brienne qui en fait de véritables héroïnes. Il s’agit davantage d’une Cersei plus maline. Tywin, le père de cette dernière ne manque pas de le lui faire remarquer en lui expliquant qu’il ne la met pas au cœur du pouvoir parce qu’elle est une femme mais parce qu’elle n’est pas aussi intelligente qu’elle le croit.

On peut aussi compter sur le personnage d’Arya Stark qui nous donnera sans doute un développement tout aussi intéressant.

Charlotte Philippe

Partager

Un commentaire

There are currently Un commentaire on [Game of thrones] l’Empire des femmes contre-attaque. Perhaps you would like to add one of your own?

  1. C’est pas un peu gamin cette compétition homme femme ? Il y a tant de personnages différents et incroyablement profonds dans cette oeuvre. Je trouve dommage d’y chercher la prédominance d’un sexe…

Leave a Comment