Les Revenants

Written by Capucine Mercier. Posted in A voir (ou pas), Actus

Tagged:

les revenants front page

Published on décembre 03, 2012 with 2 Comments

L’une aime, l’autre pas.

Capucine: Après avoir longuement tergiversée devant mes dvds et ayant lu moults hommages sur le renouveau de la fiction française, à travers de multiples articles très flatteurs de journalistes émérites disant que le pilote de la série « Les revenants » est le meilleur de l’année, j’étais plutôt enthousiaste de voir un peu ce qu’il en était de ce projet fantastique de série estampillée « Création Originale de Canal + ».

Bien que bénéficiant de qualités indéniables, une réalisation soignée, une excellente photo, des acteurs pour la plupart assez crédibles, j’avoue ne pas être entrée du tout dans l’histoire.
Je n’adhère pas à cette idée récurrente en France (et principalement au cinéma) que pour être de qualité, une œuvre doit être torturée (psychologiquement parlant).
Ici, nous assistons au retour des Revenants dans leur famille et forcément on a envie de trouver une explication logique, rationnelle et rassurante quelque part, à leur retour.

Or, il n’y a pas d’explication, on reste figé sur le thème du deuil ou pour certains de l’impossibilité du deuil. On voit les personnages évoluer, mais on n’a aucune mais aucune empathie pour eux. On reste froid, impassible et en dehors de l’histoire. Le tout est dotée d’une ambiance anxiogène qui pour ma part m’a complètement rebutée et accompagné d’une « musique » minimaliste, qui ne fait que rajouter de l’angoisse et n’ajoute rien à la narration.

J’ai trouvé qu’il y avait des longueurs, un manque de rythme, et surtout un manque de second degré, mais comme c’est une fiction dramatique, il faut absolument rester larmoyant voyez vous.
Là ou d’autres séries avaient réussi à sublimer la thématique de la mort, comme Six Feet Under en faisant une série sur une famille de croque morts, dysfonctionnelle mais terriblement attachante. Ou comme Twin Peaks en réussissant à introduire une ambiance à la fois angoissante, mais avec des côtés sitcom, des vrais personnages et dotée d’une BO toujours culte. Ici rien de tel, juste des beaux décors, des beaux acteurs, mais un fond vide. Un peu comme si on nous avait vendu un cadeau super bien emballé avec du papier brillant, mais qu’au final, la boite était vide.

Julie : Les défauts de la fiction française qui reviennent souvent pour moi sont le manque de rythme et, à mon grand regret, un jeu d’acteur peu crédible. « Les Revenants » réussit ce tour de force d’imposer un rythme certes lent mais pas ennuyeux et si, à quelques reprises, j’ai failli décrocher, les rebondissements et les recoupements plutôt habiles de l’histoire m’ont menée avec un plaisir certain jusqu’aux 6ème épisode.

La plupart des acteurs sont bons, et même si je rejoins Capu sur le manque d’identifications aux personnages, j’ai finalement accroché au fait que vivants comme revenants comme téléspectateurs, nous sommes tous dans le flou et n’avons aucune explications sur leur retour. Le mystère est bel et bien là, tout au long de la saison.

Ayant un affect particulier pour le domaine du fantastique/science-fiction, le thème de la série m’a séduit…mais attention à la chute qui risque d’être « casse-gueule ». Je suis sceptique (mais curieuse) pour la suite.

Tout ceci servi sur un plateau d’argent : la photographie est léchée, la musique (qui me rappelle les violons de Lost) vient accompagner les moments clés, l’ambiance est sombre sans pour autant m’angoisser. Pourquoi faudrait-il forcément un second degré à cette série ? Ici, le coté « thriller » est pleinement assumé, c’est aussi ça qui est beau.

Après les 6 premiers épisodes, ont en sait déjà plus sur les « capacités » des revenants…et on a pu voir quelques conséquences de leur retour (surtout celui de Camille qui pense avoir trouvé le sens de son retour…).

En conclusion, j’attends avec intérêt de découvrir la suite des mystères les prochains lundis soirs ! Capucine, si j’étais à ta place, je donnerai une seconde chance à cette série, qui je pense et je l’espère, nous réserve de belles surprises.

Par Capucine Mercier et Julie Rageys

Partager

2 Comments

There are currently 2 Comments on Les Revenants. Perhaps you would like to add one of your own?

  1. Bonjour Capucine et Julie,

    perso, je rejoins complètement l’analyse juste à mon sens de Capucine. Je ne répèterai pas donc les mêmes arguments. Simplement, quand je lis l’avis de Julie, à la phrase

    « nous sommes tous dans le flou et n’avons aucune explications sur leur retour. Le mystère est bel et bien là[…] »,

    j’ai tout de suite pensé que ceux qui ont accroché cette série doivent aimer « Lost ». Et qu’est-ce que je lis ensuite dans l’article de Julie ? ceci :
    « la musique (qui me rappelle les violons de Lost) ».

    Je ne dis pas que Julie aime forcément Lost ni d’ailleurs que Capucine ne l’aime pas (et inversement) mais pour ma part, je n’ai jamais accroché à Lost (j’ai pourtant essayé ;)) contrairement à bon nombre de fans et donc, ni à « Les Revenants » non plus pour toutes les bonnes raisons que Capucine développe très bien dans son article.

    J’aurais donc une question, si tant est que quelqu’une des deux protagonistes veuille bien ou puisse y répondre : laquelle de vous deux aime la série Lost ou ne l’aime pas ? juste comme ça pour savoir 😉

    Merci pour vos deux articles émérites et très bien écrit sur cette série qui en vaut bien la peine quand même :).

    Catherine.

  2. Ah ! Et si, j’ai aussi un petit commentaire concernant une phrase de l’article de Capucine à laquelle j’adhère vraiment et qui est la suivante :

    « Un peu comme si on nous avait vendu un cadeau super bien emballé avec du papier brillant, mais qu’au final, la boite était vide. »

    Voilà, c’est la même impression que j’ai eu sur cette série également, merci 😉

    Catherine

  3. […] Les Revenants est un beau succès pour Canal. Actuséries l’avait accueille avec plus ou moins d’enthousiasme. Capu n’avait pas vraiment adhéré, tandis que Julie était plutôt emballée : voir leur article. […]

Leave a Comment