Documentaire « Series Addicts » d’Olivier JOYARD

Written by Julie Moreira. Posted in Breaking Bad, Voix libre

Tagged: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

seriesaddict_olivier_joyard

Published on septembre 03, 2012 with Pas de commentaire

Pourquoi aime t-on autant les séries ? Pourquoi passons nous autant de nuits, pour les plus accros d’entre nous, à suivre ces compagnons de vie ? Quelles sont les recettes de succès d’une série télé ? Oliver Joyard y répond du point de vue des fans et des plus importants showrunners. Retour sur le documentaire instructif et divertissant projeté à l’occasion de la 3ème édition du Festival Séries Mania qui s’est tenu en avril au Forum des Images.

fans en série

En une heure et dix minutes, Olivier Joyard accorde une attention particulière à la série Lost. Jamais la participation du public n’aura été aussi prégnante. Tristan Garcia, l’un des nombreux intervenants de ce documentaire, s’exprime à ce sujet en considérant que

« La culture des fans est une culture de l’implication ».

Des anonymes traduisant la série Lost dans la nuit aux forums consacrés au déchiffrement du mystère de l’île, cette série a bénéficié d’une participation jamais égalée et marque un tournant pour le journaliste des Inrockuptibles.

Mais est-ce le seul lien entre public et scénaristes ? Lindelof, créateur de Lost, relit quelques messages et tweets reçus après la diffusion du dernier épisode de la saison 6. De nombreuses réactions indignées témoignent du caractère passionnel qu’entretiennent les fans à l’égard de leur série culte : Lindelof, accusé de « terroriste émotionnel » ou sommé de rendre à un fan « six ans de sa vie », avoue avoir été à l’écoute de son public pendant l’écriture de la série. Mais pour Matthew Weiner, créateur de Mad Men, il est indispensable de prendre de la distance vis à vis du public :

« Si vous écoutez le public, vous finissez avec le même épisode chaque semaine »

dans les coulisses de Breaking Bad

Zoom sur le processus créatif d’une série télé. Olivier Joyard pose sa caméra dans la salle d’écriture de Breaking Bad pilotée par Vince Gilligan. La série qualifiée de « roman pour la télévision » par le shownrunner John McNamara, est l’une des séries les plus ambitieuses du moment. Pour Vince Gilligan, il s’agit d’abord de « poser des questions avant d’apporter des réponses ». Dans cette séance où s’élabore la dramaturgie de Breaking Bad, les scénaristes jouissent d’une certaine liberté. Aussi l’équipe de Vince Gilligan bénéficie de « deux semaines pour élaborer le squelette d’un épisode », temps exceptionnel pour une série TV.

HBO : la chaîne des créateurs

Pour David Chase (Les Sopranos), si les networks sont là pour offrir des programmes qui rassurent les gens, la chaîne câblée HBO a inauguré un véritable tournant : la publicité est moins présente, les épisodes plus long. Le directeur des programmes d’HBO explique face caméra sa politique de programmation : pour lui David Simon (Treme, The Wire) est un véritable auteur tandis que Terrence Winter affirme que le câble permet d’écrire « sans menottes ».

Ce que montre Series Addicts sont que les séries télé sont profondément entrées dans notre quotidien et que l’offre ne cesse de grandir. D’objet de divertissement à objet de culte, Olivier Joyard s’empare avec pédagogie et précision de cet objet culturel pour expliquer son attachement au plus grand nombre.

Partager

Pas de commentaire

There are currently no comments on Documentaire « Series Addicts » d’Olivier JOYARD. Perhaps you would like to add one of your own?

Leave a Comment