[Newsroom] pourquoi j’ai aimé la nouvelle série d’Aaron Sorkin

Written by Charlotte Philippe. Posted in A voir absolument, Newsroom, Séries de A à Z

Tagged: , , , ,

the-newsroom-aaron-sorkin-hbo-620X400

Published on juillet 11, 2012 with Pas de commentaire

J’avoue, j’aime « Newsroom ». Je suis amoureuse du travail de Sorkin depuis « The West Wing » et plus particulièrement de « Studio 60 » que j’ai regardé ado, plongée dans le noir de ma chambre en me demandant ce que je pouvais faire de ma vie « quand je serai grande ». La suite est simple, je bosse à la télévision. Et c’est grâce à Sorkin qui m’a montré les coulisses d’une émission TV dans « Studio 60 », m’a donné goût à la politique avec « The West Wing », et maintenant je plonge avec délice dans les coulisses d’un journal d’information en direct.

Alors oui, je le clame haut et fort j’ai beaucoup aimé « the newsroom ». J’ai lu beaucoup de critiques nuancées, bien pensantes disant que oui c’est très bien mais que la virtuosité de « The West Wing » n’y est pas… Je ne suis pas une critique bien pensante, je veux écrire ici une déclaration d’amour au style de Sorkin, à l’intelligence du propos, à la passion et l’intégrité qu’il met dans ses personnages, et sa faculté à nous faire réfléchir sur ce que la télévision devrait être.

La scène d’ouverture commence par le pétage de plomb de Will McAvoy (Jeff Daniels), présentateur vedette de  l’émission « News Night » diffusée sur ACN, une grande chaine américaine. Cela fait suite à la question d’une étudiante : « Pourquoi les Etats-Unis sont-ils le plus grand pays au monde ? », ce dernier la recadre de manière brutale. Cela nous rappelle le début de « The West Wing » où l’on nous expliquait à l’époque que les Etats-Unis étaient le plus grand pays au monde, et que Jed Bartlet (président des Etats-Unis joué par Martin Sheen) devait être un exemple à la fois de sagesse, d’éloquence et de leadership.

10 ans plus tard le propos n’est plus le même. Les Etats-Unis ne dominent plus le monde. La faute à Bush et à la crise sûrement. Les médias ont pris le pouvoir sur la politique et mènent la guerre de l’information. Sorkin nous livre ici un exercice de style particulièrement jouissif qui ne rogne ni sur la forme ni sur le fond: mise en scène et dialogues vifs. En outre, Le discours de Sorkin est d’actualité en intégrant les nouvelles sources d’informations que sont les blogs ou les réseaux sociaux. On le voit à travers le personnage de Neal (l’excellent Dev Patel).

Dans ses œuvres précédentes (« Sport Night », « The West Wing », « Studio 60 ») il mettait en scène des personnages de son âge et de sa génération. Avec « The Newsroom » même si l’intrigue principale reste centrée sur le tandem Mc Avoy / MacKenzie, les jeunes seconds rôles tiennent aussi une place importante dans la série. Du côté des jeunes justement, Allison Pill est touchante comme petite nouvelle dans la profession. Prise en étau entre deux beau-gosses à l’ambition dévorante (Don et Jim). 

On espère que dans les épisodes à venir les intrigues se feront plus complexes autour de l’équipe de la rédaction de News Night. Ensuite, le duo McAvoy/MacKenzie qui n’est pas sans rappeler celui de Danny Tripp et Harriett Hayes dans « Studio 60 ». Deux anciens amants que la vie a séparé et qui se retrouvent à collaborer après des années sans se parler. On sent la gêne, on sent aussi une interprétation sans faute de la part des acteurs, et c’est là la réussite de la série : Sorkin nous rend extrêmement attachants ces personnages. Avec leurs talents et leurs faiblesses.

Enfin, et ce n’est pas rien, la série laisse augurer une BO de choix. Le deuxième épisode « News Night 2.0 » nous met dans l’ambiance avec « High and Dry » de Radiohead ; gageons qu’ils tiendront le niveau tout au long de la saison afin d’en faire un digne successeur de « The West Wing ».

Partager

Pas de commentaire

There are currently Pas de commentaire on [Newsroom] pourquoi j’ai aimé la nouvelle série d’Aaron Sorkin. Perhaps you would like to add one of your own?

  1. […] diffusée ce soir-là. Face à elle, le poids lourd Aaron Sorkin sur HBO avec sa nouvelle série « The Newsroom ». USA Network proposait de son côté la mini-série « Political animals » […]

Leave a Comment