[2 broke girls] la sitcom anti-crise de l’année

Written by Charlotte Philippe. Posted in 2 broke girls, A voir absolument, Séries de A à Z

Tagged: , , , , ,

2-broke-girls-17

Published on juillet 12, 2012 with 2 Comments

Je vous présente aujourd’hui la sitcom vitaminée de l’année, solution anti-crise efficace : 2 Broke Girls (deux filles fauchées).

Surfant sur l’actualité morose de la crise, Michael Patrick King (scénariste de Sex and the City) et Whitney Cummings, ont pris le parti d’en rire et ont créé un « duo » télé détonant que tout oppose. Sans la crise, les univers de Max et de Caroline ne se seraient jamais croisés.

Max (Kat Dennings) est serveuse dans un dinner à Brooklyn. Brune, brute de décoffrage, elle a toujours vécu comme « une pauvre », elle a appris à se débrouiller seule et s’en porte (visiblement) très bien. Jusqu’à ce que Caroline Channing (Beth Behrs) postule comme serveuse dans le même restaurant. Ex milliardaire blonde et maniérée elle a tout perdu suite aux affaires véreuses de son financier de père et se retrouve à la rue. Sans toit, sans argent et rejetée du gratin de Manhattan elle doit repartir de zéro de l’autre côté de la rive.

Max va l’accueillir chez elle comme colocataire et toutes deux commencent une nouvelle vie où chacune va apprendre à vivre avec les différences de l’autre. Leur objectif : ouvrir une boutique de « Cupcakes ». Max cuisine et Caroline s’occupe de la partie business. Elles doivent amasser 250 000 dollars pour donner vie à leur rêve. Bon an mal an à coup de système D et de plans plus ou moins foireux, elle mettent de côté. Chaque épisode se termine par le montant de la cagnotte qui grimpe ou dégringole en fonction de leurs aventures.

Autour d’elles gravitent des personnages totalement loufoques. Han, le patron du dinner, un coréen minuscule qui n’a qu’une seule obsession : faire de son bar un repaire de « hipsters » et accessoirement séduire les femmes en essayant d’être branché. Oleg, le chef cuistot ukrainien qui passe ses journées à faire des remarques salaces. Earl, le caissier black et surtout Sophie qui arrive en cours de route, polonaise au tour de poitrine et à l’accent outranciers.

Le format sitcom est parfois agaçant, rires enregistrés, jeu un peu forcé. On pourrait frôler la mièvrerie la série essayant de rafistoler un rêve américain bien amoché. En réalité, les dialogues sont brillants avec beaucoup d’humour décalé, de cynisme, une pointe de vulgarité bien dosée mais quand même un peu de rose bonbon par ci par là.

Les auteurs n’hésitent pas à jouer sur la caricature et les clichés pour nous offrir des personnages hauts en couleur qui peuvent énerver mais qui moi me font beaucoup rire. Je recommande donc vivement 2 Broke Girls qui a été diffusé cette année sur la chaîne CBS et qui arrivera le 30 septembre prochain en France sur Orange ciné happy. 24 épisodes de détente assurée.

Partager

2 Comments

There are currently 2 Comments on [2 broke girls] la sitcom anti-crise de l’année. Perhaps you would like to add one of your own?

  1. Pareil si mon avis peu compter pour quelque chose… Mon personnage préfèré reste chestnut et oleg. Dans le trop… Mais c’est tellement bon.

    • j’adore Oleg et Sophie, ils sont tellement too much 😀

Leave a Comment