[Girls] la voix de la génération Y

Written by Charlotte Philippe. Posted in A voir absolument, Girls, Séries de A à Z

Tagged: , , , ,

girls1

Published on avril 24, 2012 with Pas de commentaire

Au premier coup d’œil, la nouvelle série de HBO, Girls a  de quoi désarçonner les amateurs de séries formatées. Elle relate la vie d’Hannah Horvath, apprentie écrivain qui peine à joindre les deux bouts après que ses parents lui ait coupé les vivres pour lui apprendre à se débrouiller seule.

A contre courant de Gossip Girl et autres Sex and the City, elle s’inspire des déboires de sa créatrice et actrice Lena Dunham en faisant un portrait cru et réaliste de la jeunesse new-yorkaise actuelle.  Proche de l’étude sociologique, la série dépeint la vie de  jeunes filles confrontées à l’entrée dans la vie active, à la difficulté de trouver un premier travail en période de crise, aux relations souvent compliquées avec les garçons.

La série est inclassable dans son genre. Malgré le sujet, elle est très rafraichissante,  loin des clichés habituels que nous renvoient les « séries pour filles ». Lena Dunham qui endosse à la fois le rôle d’actrice principale, de réalisatrice et de scénariste, se veut – à l’image de son personnage Hannah – être une voix de sa génération. La Génération Y qui galère pour trouver un premier boulot, est confrontée au malaise amoureux et au phénomène des sex-friends, qui veut malgré tout s’en sortir et qui doit plus compter sur ses copines que sur sa propre famille.

Autour d’Hannah, gravitent Marnie, Jessa et Shoshana, les copines de galère qui donnent les bons conseils au bon moment et représentent les différentes problématiques que rencontrent les filles : avortements, problèmes de couples etc.

Enfin la série  a un côté cru voire trash, avec des scènes de sexes présentées sous un jour quasi médical où Adam (le friend with benefits d’Hannah) est plus influencé par ce qu’il a vu des pornos que par les désirs d’Hannah.

On sent derrière cette série « indé » un goût pour le cinéma de la nouvelle vague, avec des actrices aux physiques non conventionnels pour des chaines de TV et un propos féministe. On peut souhaiter à Lena Dunham de continuer à faire bouger les lignes, à proposer des shows réalistes avec une pointe d’humour acerbe sur la situation des jeunes filles de la Génération Y.

Girls prochainement sur Orange ciné max, disponible 24H après sa diffusion US

Article rédigé par Capucine Mercier

Partager

Pas de commentaire

There are currently no comments on [Girls] la voix de la génération Y. Perhaps you would like to add one of your own?

Leave a Comment