[It’s always sunny in Philadelphia] Série complètement barge !

Written by Julie Rageys. Posted in A voir absolument, It's always sunny in Philadelphia

Tagged: , , , , ,

It's always sunny in Philadelphia

Published on janvier 09, 2012 with Pas de commentaire

On dit souvent des Américains qu’ils sont puritains. C’est peut-être vrai sur les grands networks, mais du côté du câble c’est bien connu, ils se lâchent !

J’ai découvert il y a peu de temps « It’s always sunny in Philadelphia », une série qui a déjà de la bouteille puisqu’elle compte actuellement  7 saisons, et qu’elle en a encore au moins deux à venir. Et de mon point de vue, c’est la série la plus politiquement incorrecte et, n’ayons pas peur des mots, la plus conne que je connaisse. Mais « conne » dans le bon sens du terme !

Les épisodes sont des petits plaisirs de 20 minutes qu’on déguste en assistant aux aventures de nos 4 (5 à partir de la deuxième saison) héros. Enfin…héros n’est pas le terme adéquat. Ils font partie du bas des classes sociales, tiennent un bar où personne ne vient, boivent des bières à longueur de journées, ont une hygiène qui laisse à désirer et n’ont pas un niveau d’éducation ultra élevé (Charlie est même analphabète !).

Dennis, sa sœur jumelle Dee, Mac, Charlie et Franck n’ont honte de rien et font l’inverse de ce qu’une personne « normale » ferait. Pour résumer : ils sont complètement dérangés et c’est ça qui est bon !

Sunny, de son petit surnom, aborde les sujets les plus « touchy » qui existent : Racisme, drogues, handicap, prostitution, harcèlement, consanguinité, avortement, … et saute les pieds joints dedans ! Prendre de la drogue, dire des propos racistes, se faire passer pour un handicapé ? Ça n’a rien de grave pour nos personnages ! Je me demande souvent comment cette série peut être diffusée aux Etats-Unis et avoir tant de succès 🙂

Les personnages secondaires sont ultra savoureux. C’est un plaisir pour nous à chaque fois que la serveuse, les frères McPoyle, Rickety Cricket font une apparition dans un épisode et…un cauchemar pour eux dès qu’ils croisent le chemin des protagonistes ! Surtout vrai pour Rickety Cricket qui passe de prêtre à SDF drogué en quelques épisodes… !

Sunny a la particularité de n’avoir aucun fil rouge, aucune intrigue principale, les épisodes sont un peu des électrons libres, tout comme les personnages. On peut donc regarder les épisodes et les saisons dans le désordre, ça ne sera pas trop choquant (à part pour les personnages secondaires comme évoqué précédemment).

En quelques mots, It’s always sunny in Philadelphia est un bijou si vous aimez ce genre d’humour totalement débile et c’est certainement un « bol d’air frais » dans l’univers télévisuel de par son ton et ses propos ultra provocateurs. Et tout ceci servi par des acteurs d’exception (Charlie Day et Danny DeVito entre autres)

J’approuve !

Article rédigé par Julie Rageys

Partager

Pas de commentaire

There are currently no comments on [It’s always sunny in Philadelphia] Série complètement barge !. Perhaps you would like to add one of your own?

Leave a Comment