[Homeland] A voir ou pas l’avis de Charlotte

Written by Charlotte Philippe. Posted in A voir absolument, Homeland, Séries de A à Z

Tagged: , , , ,

homeland-600x300

Published on octobre 16, 2011 with Pas de commentaire

Les Américains ont toujours eu un rapport différent avec leur histoire y compris la plus récente. Ils ne rechignent pas à l’intégrer dans leurs fictions. Dès 1979, Francis Ford Coppola se saisissait du sujet brûlant de la guerre du Vietnam pour en faire le film que nous connaissons tous « Apocalypse Now » (pour mémoire le retrait définitif des Américains du Vietnam date de 1975, année où l’Armée populaire vietnamienne menée par Hô Chi Minh s’emparent de Saigon.) Plus récemment, Oliver Stone s’était attaqué au 11 septembre 2001 avec plus ou moins de réussite.

Homeland, La nouvelle série de Showtime semble s’inscrire dans cette lignée de fictions s’accaparant l’actualité brûlante des États-Unis. Elle aborde la question de l’intervention américaine en Irak et plus récemment en Afghanistan. Le générique annonce très rapidement la couleur « politique » en faisant défiler des images des différents présidents des USA depuis Reagan jusqu’à Obama et les propos qu’ils ont tenu à l’égard du terrorisme.

Carrie Mathison (Claire Danes) est un agent de la CIA qui a opéré en Irak 10 ans auparavant. Elle traque un éminent terroriste du nom d’Abu Nazir et échoue dans sa mission puisque son seul informateur potentiel est condamné à la peine de mort et exécuté. Lâchée par sa hiérarchie, elle continue malgré tout son enquête au sein de la CIA une fois revenue sur le sol américain. Lorsqu’un soldat américain, le Sergent Nicholas Brody (Damian Lewis) disparu huit ans auparavant en Irak et retenu prisonnier par Al-Qaida est retrouvé par la CIA, il est accueilli comme un héros de guerre par son pays et devient rapidement un enjeu politique. Encore une fois, seule contre tous, Carrie a des raisons de penser que ce retour soudain est louche et que le soldat pourrait en réalité être un terroriste. Sa traque commence.
Homeland (patrie) est une adaptation d’une série israélienne intitulée Hatufim (Prisoners of War). Elle est diffusée sur Showtime depuis le 2 octobre 2011. Je n’ai vu pour le moment que les deux premiers épisodes de 52 minutes.

Mon avis : Nous ne sommes pas du tout dans la série « à charge » à priori. Le sujet porte davantage sur la lutte anti-terroriste après le retrait des forces américaines de l’Irak et est traité comme une enquête. Sur la forme, la série est très efficace et se dévore assez facilement d’autant que l’actualité anxiogène du terrorisme lui donne du grain à moudre. Pas de hasard puisque le producteur exécutif n’est autre que Howard Gordon, celui à qui l’on doit 24h chrono. Sur le fond, rien de très original nous retrouvons un personnage cher à nos amis américains, le cow-boy des temps modernes, solitaire en loose et névrosé. Ici il s’agit d’une femme Carrie, personnage obsessionnel souffrant de troubles de la personnalité. Contrant l’administration vérolée par les intérêts politiques des uns et des autres, elle va s’acharner pour sauver sa patrie d’un potentiel attentat. Tous les moyens sont bons, y compris la violation totale de la vie privée, pour suivre les faits et gestes du sergent Brody et retrouver Abu Nazir, le gros méchant.
Pour résumer, je dirais que cela vaut la peine de suivre la série qui d’un point de vue scénaristique et de mise en scène est réussie. On est évidemment curieux de savoir si le sergent Brody est un terroriste et si oui pourquoi. La série fait en effet de nombreux flashbacks sur les conditions de détention du sergent et s’attarde sur la psychologie d’un prisonnier de guerre qui a subi les pires actes de barbarie. Elle soulève également de façon un peu moins brutale que « Né un 4 juillet » le sujet du retour des soldats à une « vie normale ». Elle pose évidemment la question des limites en terme de protection des droits de l’homme pour contrer des terroristes qui n’en ont que faire.

La série comporte 12 épisodes, nous verrons si elle continue sur le chemin de l’enquête pure à l’américaine ou bien si l’intrigue s’approfondit et prend de l’épaisseur sur le terrain des questions éthiques et politiques.

La bande-annonce :

Article publié par Charlotte Philippe

Partager

Pas de commentaire

There are currently no comments on [Homeland] A voir ou pas l’avis de Charlotte. Perhaps you would like to add one of your own?

Leave a Comment