L’alcool et les femmes dans les séries TV américaines

Written by Charlotte Philippe. Posted in Voix libre

Tagged: , , , , ,

alcool

Published on juin 21, 2011 with 2 Comments

Dans les séries américaines actuelles, on ne fume plus mais par contre ça picole sec! Je ne parle même pas de Mad Men où ils fument comme des pompiers et sont tous à moitié alcooliques ou de Boardwalk Empire dont le sujet principal est le trafic d’alcool et la corruption durant la Prohibition. Il s’agit de séries dites « historiques », par conséquent elle se doivent de montrer aussi fidèlement que possible la réalité de l’époque.

Les films et les séries reflètent souvent leur époque quoiqu’il en soit. Si la cigarette était un accessoire glamour, après toutes les campagnes anti-tabac, elle est désormais très mal vue et réservée aux rôles de « méchants ». Malgré un passif lourd puritain avec la Prohibition aux USA, l’alcool n’a pas encore subi visiblement la même censure. Il existe malgré tout quelques codes assez simples notamment en ce qui concerne la consommation de l’alcool des femmes. Voilà un petit panorama très rapide sur la question.

Bien évidemment dans les séries pour ados, l’alcool est proscrit, sauf pour les parents. Et si les jeunes boivent, ils le font en cachette, comme Hannah dans Pretty little liars qui ramène sa petite fiole pour remonter le punch lors d’une soirée lycéenne. Et au bout de trois gorgées, une adolescente est pompette bien sûr à l’image d’Emily dans la même série qui se siffle la petite fiole en douce pour oublier ses chagrins. Et aux États-Unis, l’adolescence est longue….puisqu’on ne peut légalement acheter de l’alcool qu’à partir de 21 ans. Il me semble pourtant que dans 90210, le grand blond bouclé Steeve n’avait qu’un seul mot sur les lèvres: « allons boire un verre de Chardonnay ». Au point que j’ai fini par penser que la série était « brandée » par une marque de vin californien!

Avec l’âge, la consommation d’alcool se libère. Mais attention, tout le monde ne boit pas n’importe quoi. Il y a les séries girlies de quadras avec des femmes bien comme il faut, du type Desperate Housewives ou Cougar Town. Les deux séries ont toutes les deux un rapport paradoxal à l’alcool. Les femmes ne boivent jamais de bière, le bevrage est réservé aux hommes. Non, elles boivent du vin, rouge ou blanc peu importe. Et ça y va. Pour Jules (Courteney Cox) de Cougar Town c’est même un mode de vie qu’elle finit par instaurer dans sa petite communauté. Et quand elle décide d’arrêter tout le monde l’en dissuade car elle devient terriblement ennuyeuse. En revanche, quand son ex mari part en vrille (saison 1) et enchaîne bière sur bière, là tout le monde s’inquiète car Oh my god, il ne serait pas en train de virer alcolo un peu? Dans Desperate Housewives, même topo. Chacune ouvre allègrement une bouteille quelque soit l’heure de la journée. Mais quand même Bree dérape à un moment donné et devient alcoolique après de nombreux déboires. Moral de l’histoire, ce n’est pas la quantité et la fréquence de la consommation qui fait un alcoolique, mais l’état d’esprit dans lequel on boit. Si l’alcool est festif alors tout va bien! pourtant on jurerait que Jules est totalement alcoolique, bref…

Comme nous le disions précédemment, la bière ne sied pas aux femmes de la classe moyenne américaine, trop vulgaire sans doute. Seules les femmes résidant dans les états de Redneck (bouseux) y ont droit. Dans True Blood en Louisiane, la bière coule à flot au Merlotte. Et Tara (United States of Tara) non seulement est issue d’une classe qu’on qualifiera de plus populaire mais en plus elle habite le Kansas. Pas de problèmes donc elle a droit au houblon. La bière c’est la boisson des femmes pas trop « distinguées » voire butch (camionneuse).

Quid des alcools forts? alors là nous nous attaquons à un territoire bien protégé. Seules des femmes très libérées comme dans Sex and the City peuvent s’offrir des Cosmopolitan à gogo. Mais cela reste un cocktail et un cocktail ce n’est pas un bourbon sec. Les alcools forts et non coupés sont l’apanage des hommes. Comment déroger à la règle? Alcool fort rime avec virilité. Virilité rime souvent avec pouvoir. Les femmes qui peuvent prétendre boire du whisky sont des femmes de pouvoir qui rivalisent avec les hommes. On pourra noter des femmes qui exercent des métiers dits « masculins » comme les policiers ou bien la redoutable avocate Patty Hewes (Glenn Close) de Damages, que rien n’effraie. Ellen Parsons, son employée/rivale y a droit aussi pour deux raisons. D’abord parce qu’elle a traversé des épreuves que l’on peut qualifier de traumatisantes et parce qu’elle finit par avoir la même trempe que son employeur et à s’endurcir. Je dirais donc que le whisky etc est réservé soit d’un côté aux alcooliques (cf la mère de Tara dans True Blood), soit à une certaine élite qui en fait un plaisir raffiné.

L’alcool est ainsi un accessoire comme un autre qui place les personnages dans une histoire. Une femme raffinée boira du vin ou du champagne, une femme libérée des cocktails, une femme un peu frustre de la bière, et une femme/homme de pouvoir au sens du rang social prendra volontiers un alcool proche des 40°.

Force est de constater que les clichés ont la vie dure.

Partager

2 Comments

There are currently 2 Comments on L’alcool et les femmes dans les séries TV américaines. Perhaps you would like to add one of your own?

  1. Je suis tombé sur l’article en faisant une recherche sur alcool et séries TV. Il n’y en a pas beaucoup !! Et pourtant dans 10 ans on découvrira comment l’industrie des spiritueux a fait un lobbyong de dingue pour apparaitre dans tous les films et séries TV.
    Je suis devant defiying gravity, et même les super astronautes se mettent des mines à chaque épisode, femmes et hommes.

    Comment après avoir vues de astronautes super cool de 30-40 ans censés être au top s’enfiler des shoot de bourbon jusqu’à tituber entre 2 entrainements, considérer sérieusement que l’alcool est dangereux pour la santé !! Ah non, il faut juste consommer avec modération…..

    Bonne analyse, mais je pense que il y a du lourd et de l’organisé derrière toute cette pub planquée.

    • c’est vrai et celui-là ne traite que des femmes et de l’alcool il y aurait encore beaucoup à dire !

Leave a Comment